Les meilleurs romans « made in USA »

comments 26
Lectures

Je me rends compte que ça fait un bail que je n’ai pas parlé bouquins par ici. Alors j’ai décidé de vous faire une petite sélection « littérature américaine« , parce que de l’autre côté de l’Atlantique ils ont du lourd, du très très lourd...

DES SOURIS ET DES HOMMES, J. Steinbeck

Impossible de ne pas commencer cette sélection par mon Dieu, mon amour, mon aimé, j’ai nommé John Steinbeck. Ses romans sont incroyables, son écriture est magnifique et tellement forte, il fait partie des classiques américains et il le mérite à 200%. Je l’ai découvert tard mais j’en suis heureuse car je pense l’avoir apprécié à sa juste valeur. C’est à lui qu’on doit le fameux « A l’est d’Eden », sublime fresque familiale, mais si je devais n’en choisir qu’un, c’est le roman « Des souris et des hommes » qui viendrait en tête. Je pense que j’ai rarement lu un livre dans lequel les dialogues sont aussi bien menés. Pratiquement toute l’histoire repose sur la relation de deux amis qui voyagent de ranch en ranch pour trouver du boulot dans l’espoir de pouvoir s’offrir une ferme bien à eux. L’un des deux hommes, sérieusement retardé,  nourrit une passion malsaine pour tout ce qui est doux…

DE SANG-FROID, T. Capote

C’est Truman Capote qui a écrit le célèbre « Breakfast at Tiffany’s » mais c’est dans un tout autre genre qu’il nous plonge avec « De sang-froid ». Entre l’enquête journalistique et le roman, ce livre se penche sur un fait divers qui ébranla une petite ville du Texas à la fin des années 50: les meurtre sanglants et apparemment sans motif de toute une famille de fermiers par deux jeunes truands. Capote retrace l’histoire de ce village, de ses habitants et surtout des meurtriers. C’est précis, détaillé, passionnant. C’est inhabituel, juste impressionnant.

INCIDENT A TWENTY-MILE, Trevanian

Je viens de le lire et je suis super emballée par ce livre, un petit chef d’oeuvre. Un bon western, hein, vous voyez? Les bandits patibulaires qui chiquent du tabac sur leurs vieux chevaux. Le jeune héros un peu maladroit amoureux de la plus belle du village, une vraie lady, elle. La chaleur étouffante des montagnes du Wyoming en été, à la fin du 19e siècle et la poussière qui gronde quand le train descend de la mine chargé de travailleurs à la recherche de putains, d’alcool et d’un bon bain. Et des vrais méchants, un peu drôles ou bêtes parfois, mais méchants quand même…

MON CHIEN STUPIDE, J. Fante

Déjà, à la base, le titre et la couverture me font vraiment rire. C’est donc l’histoire d’un quinquagénaire hyper cynique, qui en a un peu marre de sa vie médiocre, entre sa famille qui le gonfle un peu et son boulot de scénariste. Jusqu’au jour où un chien gigantesque décide de s’installer dans sa famille. Stupide, c’est son nom…

SEUL LE SILENCE, R.J. Ellory

Pas vraiment un polar, pas un roman non plus, mais un polar littéraire, ça oui. Extrêmement bien écrit (on est loin des Harlan Coben et compagnie), le bouquin raconte l’histoire de Joseph dans une petite ville des Etats-Unis où les meurtres de fillettes s’accumulent. On le suit, lui dans sa vie mais aussi dans son obsession de retrouver le meurtrier, bien des années après. C’est LE livre pour ceux qui prétendent que les polars, ce n’est pas de la vraie littérature.

LE POUVOIR DU CHIEN, T. Savage

De nouveau le fin fond des Etats-Unis, un ranch et deux frères qui le font tourner côte à côte depuis 20 ans. Jusqu’au jour où l’un des deux ramène une femme dans ce joli tableau masculin. Racisme, misogynie, lâcheté, homosexualité: les cowboys en prennent pour leur grade dans ce livre magnifiquement bien écrit, troublant et captivant.

COURIR AVEC DES CISEAUX, A. Burroughs

Roman autobiographique trash et tragi-comique dans lequel Burroughs raconte son enfance et son adolescence entouré d’une mère complètement allumée qui va bientôt le mettre en pension chez son propre psy après son divorce. Le psy en question est tout aussi barje et Augusten et son amour des choses qui brillent vit une existence pour le moins inhabituelle… Une écriture choc incroyable, on s’en prend plein la tronche tellement c’est fort!

Et puis il y a aussi bien sûr « Le destin miraculeux d’Edgar Mint » et « Corps et âme » dont j’ai déjà parlé ici, « Les chutes » de Joyce Carol Oates, etc. etc. etc.

Bonne lecture les biquets*

Publicités

26 Comments

  1. J’ai lu « Des souris et des hommes » quand j’étais adolescente, et je ne m’en rappelle plus, j’ai assez honte… Je pense qu’il serait bon que je le relise cette année, j’aurais sans doute une approche bien différente !

    J’ai vraiment adoré « Seul le silence », c’est un roman qui m’a réconciliée avec le polar et c’est en grande partie grâce à son écriture qui est absolument magnifique (je ne pensais pas qu’on pouvait aussi bien mêler littérature et genre policier). J’ai relevé un certain nombre de citations, il y en a de si belles…

    L’année passée, j’ai découvert « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » d’Harper Lee que je te conseille fortement si tu ne l’as pas déjà lu. En me renseignant sur le parcours de l’auteur, j’ai appris qu’elle était amie avec Truman Capote et qu’elle l’a soutenu pour l’écriture de « De sang froid ». J’espère avoir le temps de le lire cette année.

    De Joyce Carol Oates, j’ai lu « Petite soeur mon amour » mais assez difficile à lire (autant sur le fond que la forme selon moi) et dans le même style (critique des fondements de l’american way of life) il y a Laura Kasischke dont j’ai lu deux romans que j’ai beaucoup aimé (j’ai fait une petit revue du livre « Esprit d’hiver » sur mon blog si jamais tu as le temps et l’envie).

    • Bonjour Laetitia,
      J’ai bien aimé « Esprit d’hiver » (j’avais vu ton article 😉 aussi et j’ai lu Harper Lee, en anglais, il y a quelques années, très beau. 🙂
      Comme toi, Ellory m’a vraiment fait découvrir la face littéraire du genre polar, et depuis je vais de belles découvertes en belles découvertes.
      🙂

  2. Bonjour! Je découvre ce blog et cet article qui m’intéresse particulièrement… j’avais aussi adoré « Le destin miraculeux d’Edgar Mint » de Brady Udall, et « Seul le silence » de Ellory. Je me permets de donner quelques autres conseils lectures US + ou – contemporains: « C’est ici que l’on se quitte  » de Jonathan Tropper (humour et cynisme!), « La conjuration des imbéciles » de John Kennedy Toole, « Le monde selon Garp » de John Irving, « L’histoire de l’amour » de Nicole Krauss, Dennis Lehane en policier, et Paul Auster, bien sûr! (je vais le voir en vrai lundi!! :)) Bonne journée!

    • Bonjour Anne!
      La conjuration des imbéciles et le Nicole Krauss sont sur ma liste!! Ils ont l’air géniaux! Et super pour Paul Auster!! Moi je râle de ne pas avoir l’occasion d’aller au festival America cette année! Il y a une belle flopée d’auteurs annoncée. 🙂

  3. Cath says

    Alors, j’ai pris note et m’en vais chez filigrane chercher ma lecture de vacances car départ mercredi vers piscine et soleil et donc, bon bouquins 😉 merci pour ces suggestions bise

  4. Zou says

    Si tu as aimé « seul le silence », je te conseille vivement le suivant, « vendetta ». Incroyable ce bouquin!

  5. Bonjour du Japon.
    Moi aussi, j’ai lu Mon chien stupide et cet auteur m’a complètement séduit.
    Je vous conseille Demande à la poussière et Bandini.
    Ces sont meilleurs.

    Au contraire, je déconseille Rien dans les poches de Dan Fante, qui est le fils de John Fante.
    Il n’a pas assez de talent à mon avis.

      • J’ai lu aussi “Le destin miraculeux d’Edgar Mint”
        C’était un livre marquant.

        Je voudrais vous conseiller deux livres qui ont le même goût avec ça.
        Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer
        La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao de Junot Diaz
        Tous les deux sont extrèmement bien.

  6. J’ai très envie, depuis un moment, de découvrir la littérature américaine « classique » (l’avant Bet Easton Ellis quoi). J’ai adoré Harper Lee, lu cet été, et depuis longtemps je m’interroge sur le titre à choisir parmi les romans de Burroughs, de Dos Passos, de Oates et de Steinbeck. Tu viens de m’éclairer pour trois d’entre eux, alors merci! Et le Capote, je l’ai déjà, il ne me rest eplus qu’à le lire!
    PS : je ne sais plus si je me suis déjà présentée ou si c’est mon premier commentaire ici. J’ai découvert ton blog il y a peu, et je l’aime déjà beaucoup! A bientôt alors!

  7. Rho la la tu me donnes envie de me replonger dans le Steinbeck « Des souris et des hommes » très fort souvenir de mes lectures adolescentes!!! 🙂

    • Ah, donc tu l’as lu étant ado et tu l’as apprécié quand même! Je me demandais un peu si ça m’aurait autant plu si j’avais été plus jeune. Mais c’est bon de savoir que ça marque aussi les adolescents! Bonne chose 😉

  8. Fanny says

    Des Souris et des hommes est formidable, rien que d’y penser j’en ai des frissons !
    Là, pas trop le temps de lire (mémoire à préparer oblige), mais je prends note 🙂
    Merci !

  9. Adèle says

    Je lis ton blog depuis un certain temps, mais c’est la première fois que je commente ! Mon chien stupide (et John Fante en général) est mon auteur favori, et des souris et des hommes mon livre préféré !

  10. Emilie says

    Tu m’as donné envie de lire « Mon chien stupide », j’aime bien les gens cyniques… 🙂
    Faut vraiment que je lise John Steinbeck un jour aussi !
    J’adore la façon d’écrire d’Augusten Burroughs, comme tu dis, on en prend plein la tronche.

  11. A part Capote et Steinbeck j’avoue ne connaitre aucun de ces auteurs, mais moi qui cherchais de la lecture, ca donne des idées, merci!

Tes causettes m'intéressent aussi!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s