Rentrée littéraire: 2 pépites à ne pas manquer!

comments 30
Lectures
IMG_4673

Salut chaton,

Comme tu peux le constater, en ce moment, l’inspiration n’est pas à son apogée par ici. N’empêche, n’empêche, fallait que je te cause de deux coups de coeur littéraires, au cas où présentement, tu serais en train de chercher quelque chose à lire.

LA LETTRE A HELGA – B. Birgisson (Zulma) 

Pour moi, une vraie petite merveille. 130 pages splendides portées par une écriture puissante, juste, touchante, drôle parfois. J’ai ouvert le livre un soir, tard, dans mon lit. Je m’y suis engouffrée et je n’ai pas pu décrocher mon regard de ses mots jusqu’au point final. J’ai même cherché pour voir s’il n’y avait pas une ou deux pages cachées, pour en avoir un peu plus, juste un peu. Puis je l’ai posé, il était 2 ou 3 heures du matin. Et malgré la nuit, j’étais éblouie.

helga

Ce roman, c’est la lettre sublime d’un fermier islandais à Helga, la femme qu’il a aimé toute sa vie. « Et c’est tout un monde qui se ravive: entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d’attention émerveillée à la nature sauvage. 

Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.« 

Beau, beau, beau! Et pour ne rien gâcher, il est publié chez Zulma et sa couverture est par conséquent magnifique.

AU REVOIR LA-HAUTP. Lemaitre (Albin Michel)

Alors là, quelle claque! Et quel pied! Non mais je suis toute retournée moi, car je pensais que les romans sur la guerre, j’en avais soupé, j’en voulais plus, non, non merci. Encore moins avec une brique de 560 pages! Mais là, je m’incline. Je me prosterne. Ce livre est magistral, génial. Pas juste cool ou sympa. Génial.

IMG_4678

Le récit s’ouvre sur 50 pages de combat qui vous prennent à la gorge et vous retournent comme une crêpe. On est en novembre 1918, à quelques jours de la fin de la Grande Guerre. C’est là que démarre l’aventure de nos deux soldats, deux rescapés des tranchées, salement amochés par ce carnage.

Ils vont découvrir, avec un brin d’amertume, qu’une fois sortis de ce bourbier cauchemardesque, c’est une autre bataille qui les attend. Car si le pays glorifie ses morts à outrance, les survivants eux, sont laissés sur le carreau, oubliés. Ils deviennent même un peu gênants, à rejeter les souvenirs de ces tristes années à la gueule de tout le monde.

Dans la tête d’Edouard et Albert, le deux gars en question, une idée germe… Celle d’une arnaque innommable, complètement dingue!

Et je ne t’en dis pas plus, motus! Sache juste que Pierre Lemaitre réussit l’exploit de rendre cette histoire palpitante sans jamais tomber dans le récit moralisateur qui colle si souvent au genre, au contraire. On oscille en permanence entre cruauté et jubilation, il manie l’ironie et le rythme avec un tel talent que même plongé jusqu’au cou dans le livre, même si c’est moche et triste en soi, ça ne devient jamais déprimant et on passe un moment de lecture incroyable.

Sur ce, je te fais un bécot et je te souhaite de belles lectures!

30 Comments

  1. Eh ben dis donc, on peut dire que tu sais donner envie toi! Hop, je les inscrits directement sur ma PAL, et j’ajoute ta page dans mon onglet « wishlist », encore une bonne chose de faite en somme! ^^

  2. Ce que j’aime surtout, c’est ta manière d’en parler et cet enthousiasme, que tu arrives si bien à communiquer❤
    Encore deux livres que je vais pouvoir demander au père noël ! Bisous !

  3. j’ai pas lu Pierre Lemaitre, mais j’ai adoré « La lettre à Helga », et Zulma a un flair incroyable pour trouver des pépites.

  4. J’ai toujours du mal à trouver quelque chose d’intéressant dans la rentrée littéraire, je trouve qu’on est submergé d’informations et de nouveaux titres, avec une grosse variable concernant la qualité.
    Bon, ben, je mets ces deux là sur ma listes🙂

    • C’est sûr que face à la profusion de la rentrée, c’est difficile de faire des choix! Le mieux dans ce cas, c’est de se laisser guider par un(e) bon(ne) libraire!🙂 C’est tellement gai de découvrir de bons romans!

  5. le second ma l’air tout à fait pour moi, tu ma donné envie, merci pour ces découverts !
    des bisous
    gwen

    • Aaah oui, Zulma, je les collectionnerais bien tous pour leurs belles couvertures…🙂 Alors quand le contenu est aussi bon que le contenant, on ne peut pas passer à côté!!

  6. Mes libraires en dessous de mon appartement vont être heureux : 2 livres ajoutés à la liste des bouquins à acheter ! Merci pour ces jolis conseils.

    • J’espère qu’il te plaira! Comme je le disais à Porcelaine, il ne s’agit pas d’une lettre d’amour « classique », on est dans quelque chose de fort parce que ça sonne si juste, c’est si brut. Bonne lecture!

    • Il faut juste savoir que ce n’est pas une lettre d’amour « classique ». On est vraiment dans du brut de décoffrage, et c’est ça qui est fort et beau.🙂 bonne lecture!

Tes causettes m'intéressent aussi!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s