Petite escapade sur l’île de Wight

comments 16
Voyages
Wight

Suite et fin de notre lovely road trip de l’autre côté de la Manche. Après les falaises blanches des Seven Sisters, la sirène du joli village de Rye et la fabuleuse maison de Virginia Woolf près de Lewes, nous embarquons une nouvelle fois la voiture dans un ferry à Portsmouth, direction l’île de Wight (is Wight, Dylan is Dylan, toi-même tu sais).

Wight

Wight

L’île n’est pas très grande (20 km du Nord au Sud et 37 km d’Est en Ouest), on peut facilement en faire le tour en deux jours. A peine débarqués, on décide de la prendre à la cool et d’aller manger un bout à Shanklin, célèbre pour son vieux village, assez mignon mais qui fait exactement 2 rues.

On s’extasie quand même légèrement devant les petites chaumières adorables, les façades colorées et nos verres de cidre à la fraise.

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

L’estomac bien rebondi, nous repartons vers notre bed&breakfast situé sur les hauteurs de Ventnor. Sur les très bons conseils de nos hôtes, on part se promener le long de la côte. Il y a des nuages, du vent, du soleil, c’est changeant, c’est multiple, c’est beau. On cherche un endroit bien précis, un endroit qu’il ne faut surtout pas rater d’après eux. Ah, ça y est, on repère la petite route au nom inoubliable, Love Lane. C’est tout au bout, il faut descendre dans un petit passage envahi par la végétation. Entre les feuillages, on aperçoit la mer.

Et enfin, on y arrive. La petite baie de Steephill Cove. Cachée, charmante, un peu magique. On veut rester là pour toujours. Prendre une chambre dans le phare blanc, juste là. Acheter un petit bateau, manger des glaces, s’installer sur un transat à l’abri du vent et ne jamais repartir.

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Tout est fermé, il se fait tard, on se remet en chemin. On longe l’océan jusqu’à la plage de Ventnor. Après le petit paradis de Steephill Cove, ça nous paraît un peu désert et curieusement glauque. Heureusement, le Fish & Chips takeaway qui nous a été renseigné est encore ouvert (et est vachement photogénique, de surcroît) et un paquet de frites-mayo plus tard, on se sent revigorés.

Sur le chemin du retour, dans la forêt, on espère apercevoir un blaireau, paraît qu’il y en a plein dans le coin. On voit juste un faisan, ce qui nous sauve de la déception totale.

Wight

Wight

Wight

Wight

Le lendemain, après une bonne nuit et un petit-déj de compétition, frustrés de ne pas avoir vu de blaireau la veille, on décide de se rabattre sur les ânes. En préparant le voyage, j’ai repéré le Donkey Sanctuary, une ferme qui accueille une centaine d’ânes abandonnés ou maltraités. Moyennant une petite donation (libre), les visiteurs sont les bienvenus et peuvent déambuler entre les enclos pour distribuer des câlins, ce qu’on s’empresse évidemment de faire.

Wight

Wight

wight

On reprend la voiture, on longe la côte sud-ouest de l’île jusqu’aux falaises des Needles. La route est belle, les paysages grandioses. Les nuages se dispersent. C’est cool.

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Wight

Un mini road trip intense: environ 1 200 kilomètres au compteur, une dizaine de scones à la confiture engloutis, un coup de soleil sur le nez, un restaurant indien où l’ail est roi (imagine un curry constitué de 150 gousses d’ail, voilà), des vaches, des moutons, des fleurs en veux-tu en voilà et 4 comtés traversés (East Sussex, West Sussex, Hampshire et Isle of Wight).

Sur le ferry du retour, on se dit que c’était vraiment dépaysant, ce grand bol d’air. Partis de Bruxelles le vendredi matin, on est rentrés lundi soir. Trois nuits, quatre jours à sillonner les routes (et les mers) du sud de l’Angleterre. Une jolie découverte qui me donne envie de poursuivre l’exploration, d’aller plus loin. Jusqu’aux Cornouailles, j’aimerais bien. On verra.

Bécots!

16 Comments

  1. Cet endroit a tellement de charme, je ne connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte, ça donne envie de voyager un peu plus et de découvrir que le monde a à nous montrer !

  2. le rêve! j’adorerais habiter dans cette petite maison avec vue sur la mer, prendre le thé en dégustant un scone nappé de confiture de myrtille… aaah!
    j’aimerais visiter l’écosse, les cornouailles et les petites iles britanniques aussi!
    nous sommes allés à jersey une journée il y a quelques années, c’est pas encore pareil mais j’ai bcp aimé !

  3. merci de ce joli voyage, je viens de me détendre
    (et de me dire que je dois trouver une copine pour l’embarquer dans un road trip, parce que toute seule, je crois que j’oserai pas…)

    • Bonjour Mirabelle,
      Oui, entre copines, ce serait vraiment chouette! Y a un petit côté aventure (prendre le ferry, rouler à gauche) et en même temps, c’est hyper charmant et très facile.🙂

  4. Cela donne vraiment envie. Oui, il faut aller jusqu’aux Cornouailles, c’est tellement beau !! Quand je vois toutes tes photos, cela me rends nostalgique. Je dois impérativement me programmer un petit séjour là-bas. Merci pour cette escapade et je prends note de quelques bonnes adresses😉❤

    • Ah, tu as visité les Cornouailles! Je te crois sur parole, ça a l’air fantastique. Depuis qu’on a fait l’Ecosse il y a 2 ans, je suis tombée amoureuse de ces paysages, de cette atmosphère. Je veux TOUT voir!
      ^^

Tes causettes m'intéressent aussi!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s